Une dure leçon de vie - Tamara Critchfield

Mon blogue

Une dure leçon de vie

Une dure leçon de vie - Tamara Critchfield

« Je me suis retrouvée à la rue, avec mes dents dans la bouche ! » C’est ce que m’avait raconté une dame russe qui vivait à Montréal, pour me dire de quelle façon sa mère avait été mise à la porte par sa belle-mère lorsqu’elle était jeune. Elle s’était retrouvée à la rue, sans aucune ressource. Elle avait erré pendant des heures, et avait dormi près d’un port. Elle était enceinte, et savait qu’elle avait très peu de temps pour trouver un endroit stable pour elle et son futur enfant. Elle avait trouvé le moyen de rendre service à un marin, afin qu’il l’aide à monter dans un bateau pour partir vers le large. Elle ne savait pas exactement où elle allait. Tout ce qu’elle savait, c’était qu’il fallait qu’elle parte au plus vite pour ne plus revivre son malheur.

Elle était arrivée à New-York, et ne possédait absolument rien. Elle avait commencé par faire des ménages chez une dame très âgée, et n’avait pour salaire, que le droit de dîner ou souper. La vieille dame mourut quelque temps après. Elle se trouva donc trois jours après l’enterrement, nez à nez avec le fils de la dame, qui était venu pour faire une visite avec de futurs propriétaires. Quand il la vit enceinte, il fit le geste de retarder la vente, pour qu’elle ait assez de temps pour se trouver un autre endroit pour aller vivre. Il revenait chaque jour pour la voir. Un jour, il lui annonça qu’il avait l’intention de garder l’appartement. Il avait fait quelques calculs pour ce qui était de la gestion du patrimoine familial et avait découvert que cet appartement avait un certain potentiel.

Sa mère ayant fait des ménages dans beaucoup d’appartements par le passé, avait fini par devenir une très bonne indicatrice pour le propriétaire de la maison, à qui elle pouvait indiquer les appartements de la rue qui avaient un certain potentiel à l’achat, pour grossir le patrimoine déjà bien chargé de l’homme. En moins de cinq ans, il avait acheté presque toute la rue. Sa mère était de nouveau enceinte. D’elle, cette fois-ci. Elle était déjà mariée depuis deux mois au fameux propriétaire, et avait passé le reste de sa vie à gérer le patrimoine de son mari d’une main de fer. Lorsqu’elle offrait sa succession à sa fille, elle lui raconta pour la première fois, son histoire avec sa belle-mère, et lui fit promettre de ne jamais se retrouver dans la situation de se sentir démunie, ne serait-ce qu’une fois dans sa vie.