L’époque du postmodernisme - Tamara Critchfield

Mon blogue

L’époque du postmodernisme

L’époque du postmodernisme - Tamara Critchfield

Beaucoup de mes amies vivent de façon très anarchique dans leur famille, une situation très accentuée par le conflit parent-enfant. Historiquement, c’est ce qui caractérise l’époque du postmodernisme. Toutes les coutumes et les bonnes manières de notre enfance, sont rejetées par les jeunes d’aujourd’hui. Avant, on s’habillait correctement : pas de jean déchiré, ni de tenue choquante, alors qu’à l’heure actuelle, mes enfants sont des passionnés de ce style qui nous a été interdit. Cette forme de postmodernisme est surtout marquée par le non-respect de la hiérarchie que ce soit dans la famille, à l’école, au travail, ou encore, plus loin, en politique, et c’est d’ailleurs devenu un phénomène généralisé. Comme un jour, en attendant devant le portail de l’école de mes enfants, des parents d’élèves se plaignaient des comportements insolents et méprisants de leurs enfants à la maison. De même qu’aux nouvelles télévisées de chaque soir, il ne manque pas une seule fois sans que la journaliste annonce une manifestation des syndicats où les travailleurs contestent la décision de leur employeur. Sans parler des coups d’État dans les autres pays, ce problème affecte aussi l’église qui ne respecte plus les pasteurs ou les enseignants, et qui a fini par se diviser. Malheureusement, on peut constater qu’il y a aussi d’une part, les oppressions et les abus perpétués par les hauts placés, comme mon mari le disait souvent. En outre, un auteur a expliqué dans son ouvrage que si on voulait détruire quelqu’un, une personnalité, un pouvoir ou une organisation, il fallait commencer par l’insolence envers celui-ci, c’est-à-dire le dirigeant, suivi par un comportement orgueilleux afin de le rabaisser et de le dévaloriser. Ensuite, il faut publier des mensonges à son sujet. Effectivement, j’ai pu confirmer cette théorie avec tout ce qui se passe dans mon entourage. Une fois, j’ai conversé avec un professeur spécialiste en médecine esthétique de ce sujet. Comme il était chef de service, il évoquait les formes d’impertinence qu’on pourrait rencontrer dans son domaine en disant que même ses stagiaires débutants osaient le contredire. Cependant, je suis convaincue que les responsabilités reviennent à nous les parents qui doivent enseigner aux enfants d’être respectueux et obéissants envers tous les supérieurs comme les parents et les enseignants, car c’est leur devoir. D’autant plus, je pense que ce qui se vit à la maison va rejaillir sur l’extérieur, c’est pourquoi j’essaie de bien les former à la base.